Save the date !
Cours d'histoire de l'art
Gratuit & limité à 50 places

Par Luis Belhaouari
19 mai 2022 / Alcazar (Marseille)

Luis Belhaouari

Docteur en art et archéologie, Luis Belhaouari est professeur référent à l’Institut d’Etudes Supérieures des Arts – IESA – établissement de formation reconnu par le Ministère de la culture et de la communication. Depuis de nombreuses années, il dirige un département d’études sur le marché de l’art, sujet auquel il consacre par ailleurs l’un de ses cours.

Personnage haut-en-couleurs, c’est avec beaucoup de finesse et d’humour qu’il s’emploie à communiquer sa passion de l’Art à des étudiants de tous domaines artistiques. À travers des bribes de cours et d’interview, il nous dévoile ainsi sa vision de l’Art d’hier et d’aujourd’hui, qu’il incarne et transmet dans une perspective originale et décalée, loin des clichés austères que la discipline pourrait suggérer…

La montée en puissance de l'Art contemporain Africain

Conférence en histoire de l’art, par Luis Belhaouari

Auditorium de l’Alcazar

19/05/2022, 16h

Durée : 1h30

65 places, gratuit

 

La montée en puissance de l'Art contemporain Africain

En 2015, une oeuvre de Julie Mehretu, artiste éthiopienne, est vendue 3,5 millions de dollars chez Christie’s… L’histoire du marché de l’Art contemporain Africain constitue un domaine de recherche particulièrement intéressant. Le secret qui entoure la plupart des transactions amène le plus souvent à formuler des hypothèses. Néanmoins, l’étude de ce marché en plein essor conduit à soulever des problématiques généralement laissées dans l’ombre de l’histoire de l’art : le regard occidental est-il légitime dans sa prétention à évaluer l’Art contemporain Africain ? Par ailleurs, et en cette période de mondialisation, existe-il un art contemporain spécifiquement africain ? Cette dénomination ne résulte-t-elle pas d’un effet marketing ? D’où vient la réputation d’un artiste issu de ce continent ? Comment se fabrique sa cote ? Quels sont les critères d’évaluation de son oeuvre ? Quelle place occupent les collectionneurs, les galeristes, les musées… dans ce travail de valorisation ?

En un mot : comment s’écrit l’histoire de l’art, et plus particulièrement l’histoire de l’Art contemporain Africain ? A travers des exemples précis, la conférence propose d’aborder toutes ces questions. Et peut-être d’entrevoir quelques éléments de réponses sur cette histoire complexe dont l’écriture n’est pas sans ambiguïté…

 

Entrée libre, réservation conseillée :

contactversantsud@gmail.com

Conférence organisée en partenariat avec :

download.png

© Luam Melake